A la Une.




20 septembre 2020 | Conférence sur le Hérisson d'Europe.

Centre Nhérisson Centre Nhérisson Une conférence pour apprendre

Une conférence aura lieu ce dimanche 20 septembre à l'Espace Aragon, à Ollainville, de 11h00 à 12h30, sur le Hérisson d'Europe, pour tous les publics. Cette réunion est gratuite et l'inscription est obligatoire à l'adresse suivante, contacter@culturenature.fr

...Chez le Hérisson d’Europe, les deux sexes sont semblables. La vue est faible mais l'odorat et l'ouïe sont excellents. Il porte environ 6 000 piquants érectiles, jaunâtres, brun foncé, blanchâtres à l’extrémité, de 2 à 3 cm de long. Le pelage est grossier, jaunâtre ou brunâtre, plus ou moins clairsemé. Le reste du corps varie du beigne au brun, souvent plus foncé au bout du museau et entre l’œil et le museau. La mue n’est pas saisonnière. Les piquants sont remplacés irrégulièrement, et ont une durée de vie d'environ 18 mois...

N’oubliez pas de venir avec votre masque !


Conférence sur le Hérisson d'Europe

Article publié le 16 septembre 2020 - Culture Nature.



5 et 6 septembre 2020 | Les Forums des associations.

Centre Nhérisson Centre Nhérisson Cette année, nous serons présents sur deux sites !

Chères adhérentes et chers adhérents,
Les 5 et 6 septembre prochains, Culture Nature sera présente à Cheptainville et Ollainville pour les forums des associations. Comme chaque année Culture Nature tient un stand au forum des associations d’Ollainville qui se déroule cette année, le dimanche 6 septembre de 11 heures à 17 heures au parc de la Butte aux Grès (à l’espace Aragon si le temps est pluvieux). C’est l’occasion de se rencontrer, de se faire connaître et de recruter de nouveaux bénévoles.
Nouveauté cette année : Culture Nature sera aussi présente au forum des associations de Cheptainville le samedi 5 septembre de 14 heures à 17 heures 30, au gymnase. Nous développons un partenariat efficace et agréable avec cette jolie commune, dans laquelle s’est par exemple, déroulée la 6ème session du Module 1 de formation sur les « Généralités de l’accueil des animaux en centre de soins » au mois d’août.

N’oubliez pas de venir avec votre masque !
En vous souhaitant une excellente Rentrée...


Forums des Associations

Article publié le 30 août 2020 - Culture Nature.



29 août 2020 | Repas Pique-nique.

Centre Nhérisson Centre Nhérisson Réouverture du Centre de soins Nhérisson.

Chères adhérentes et chers adhérents,
pour l'occasion de la réouverture du Centre Nhérisson, fermé aux nouveaux animaux pendant la période du mois d'août, Culture Nature propose de se réunir autour d'un repas festif au Centre de soins à Vert-le-Grand, le samedi 29 août 2020 à 12h30.
Comme lors de la pendaison de la crémaillère du Nhérisson, veuillez apporter chacun quelque chose à manger et à boire.
Pour faciliter l'organisation, merci de vous inscrire par courriel à l'adresse suivante secretariat@culturenature.fr par retour de cette information !
N’oubliez pas de venir avec votre masque,... même pour manger et boire !
En vous souhaitant d'excellentes vacances d'été...


Site du Centre Nhérisson

Article publié le 10 août 2020 - Culture Nature.



20 août 2020 | Le centre Nhérisson prend soin des animaux sauvages en Essonne.

Centre Nhérisson Par Nolwenn Cosson, le 20 août 2020 à 12h48, modifié le 20 août 2020 à 17h09.

  Dans les grandes cages déposées sur les tables, des hérissons sont emmitouflés dans du papier journal. À côté d'eux, dans une boîte à champagne entièrement repensée, deux chiroptères, plus connus sous le nom de chauve-souris, tentent de se camoufler.
Ces animaux sont depuis quelques semaines des pensionnaires du Nhérisson. Basé dans un bâtiment de 70 m2 à Vert-le-Grand - un local mis à disposition par la Semardel, société d'économie mixte essonnienne qui traite et valorise des déchets ménagers - ce centre de soins est le premier dans le département à s'occuper d'animaux sauvages.
Après deux années d'attente pour obtenir toutes les autorisations nécessaires, le Nhérisson a officiellement ouvert ses portes le 22 juin dernier, sous l'impulsion de Nathalie Lacour, vétérinaire de formation et présidente de l'association Culture Nature installée à Ollainville. «Il est interdit de prendre chez soi des animaux sauvages, même si c'est pour la bonne cause. Du coup, la plupart sont bien souvent abandonnés à leur sort», regrette-t-elle.
Et on ne soigne pas un écureuil comme un chat. De nombreux vétérinaires, qui n'ont pas suivi les formations nécessaires, refusent systématiquement de les prendre en charge. Et n'ont pas l'autorisation de les garder le temps de leur guérison. « Je trouve régulièrement des animaux blessés. J'étais jusqu'à présent obligée de me rendre en Seine-et-Marne pour pouvoir les faire soigner. Ce centre, en Essonne, était devenu indispensable», confie une habitante devenue bénévole de la structure.
«Nous sommes une des seules solutions qui existent à ce jour en Ile-de-France, abonde Nathalie Lacour. Nous sommes contactés par des personnes vivant dans tous les départements avoisinants et même de province. J'ai reçu un coup de téléphone d'une personne du Mans qui demandait des conseils après avoir trouvé un animal blessé.»
Des animaux relâchés dans leur milieu naturel.
  Sur place, les petits mammifères, les batraciens ou encore les oiseaux seront remis sur pattes avant d'être relâchés dans leur milieu naturel. Une quarantaine de personnes a suivi, ces derniers mois, une formation pour pouvoir prendre soin de leurs petits protégés. «Les chauves-souris se nourrissent toutes seules. Il suffit de leur mettre leur repas dans une coupelle, explique aux soigneurs du jour Nathalie Lacour. Pour le moment nous achetons les vers de farine mais à terme nous comptons en faire un élevage.»
À côté des deux chiroptères, une noctule - une espèce de chauve-souris de grande taille aux oreilles larges et arrondies aux extrémités - va elle aussi recevoir sa collation. Des vers morio soigneusement choisis par Nathalie Lacour. «Elle a eu une déchirure de l'aile, indique-t-elle. Cela s'est bien remis mais maintenant il faut qu'elle fasse de la rééducation pour se muscler. J'espère la relâcher prochainement. De toute façon, à terme, je n'aurai pas le choix. On ne peut pas garder éternellement un animal sauvage en captivité.»
Un appel aux dons et aux bénévoles lancés.
  Le repas des hérissons est, lui, similaire aux félins : des croquettes pour chats pour les plus vieux, du lait, toujours pour chat, pour les bébés. « Ce mammifère nocturne est sevré après seulement dix semaines. Il ne faut donc pas s'inquiéter de voir évoluer un petit seul. Et en cas de doute, mieux vaut prendre le temps d'observer la situation avant d'intervenir et ne surtout pas le toucher. Il serait automatiquement rejeté par sa mère », précise un membre de l'association.
Pour accueillir les oiseaux, plusieurs volières ont été installées dans le jardin attenant au bâtiment. Des constructions réalisées par des volontaires grâce à des éléments de structures récupérés sur d'anciennes volières situées à Breuillet. Depuis la mise en place du centre, une vingtaine de martinets ont été sauvés et relâchés. L'un d'entre eux est arrivé début août. Nourri cinq fois par jour et pesé régulièrement, il sera prochainement relâché dans le sud de la France pour l'aider dans sa migration hivernale vers l'Afrique.
«Ce centre, qui n'est pas ouvert au public, ne s'appuie que sur les bénévoles, lance comme appel Nathalie Lacour. Nous comptons aussi sur les dons, pour nourrir les animaux mais aussi poursuivre l'aménagement du site.»
  Pour rejoindre l'équipe ou faire un don, il suffit de contacter l'association à l'adresse mail : contacter@culturenature.fr ou par téléphone au 07.67.60.37.11
  Pour lire l'article directement sur le site du Parisien, pour les abonnés.


Vert-le-Grand, le 7 août 2020. Cette noctule souffre d’une déchirure de l’aile. LP/Nolwenn Cosson Vert-le-Grand, le 7 août 2020. Les hérissons eux sont emmitouflés dans du papier journal. LP/Nolwenn Cosson Vert-le-Grand, le 7 août 2020. Cette noctule souffre d’une déchirure de l’aile. LP/Nolwenn Cosson

Article publié le 20 août 2020 - Par Nolwenn Cosson du Parisien.



25 juillet 2020 | Formation Module 1.

Centre Nhérisson Culture Nature continue ses formations gratuites en ce mois de juillet !.

Le Module 1 de nos formations présente les conditions d’accueil des animaux au centre de soins du Nhérisson et les premiers gestes et examens à pratiquer lorsqu’un animal nous est confié. Ce module est destiné aux soigneurs et futurs soigneurs du Centre Nhérisson.
La formation a lieu samedi 25 juillet à Cheptainville, à la salle polyvalente, de 10 heures 30 à 12 h 30.

Cette formation est gratuite, mais il est impératif de s’inscrire par courriel à l'adresse suivante secretariat@culturenature.fr pour y assister !

N’oubliez pas de venir avec votre masque !


Hérisson au Centre Nhérisson Formation au Centre Nhérisson Formation au Centre Nhérisson

Article publié le 18 juillet 2020 - Culture Nature.




16 juillet 2020 | L’enquête Mission Hérisson, c’est bientôt : équipez-vous !

Centre Nhérisson Agir pour la biodiversité.

À partir du 16 juillet 2020 la LPO lance une grande enquête visant à connaître l’état de santé du hérisson en France afin de mieux le protéger.
Le hérisson se porte mal et nous ne sommes pas en mesure aujourd’hui de quantifier le déclin que connaît l’espèce en France. Une tendance qui se confirme également en Europe. En Angleterre par exemple, les chiffres sont alarmants : 1/3 des hérissons a disparu des campagnes en 20 ans…
C’est pour cela que la LPO lance, avec l’aide de Mosaic (le centre de compétence du Muséum national d’Histoire naturelle) l’enquête Mission Hérisson.
En quoi consiste l’enquête ?
L’enquête Mission Hérisson consiste à suivre la présence de l’espèce partout en France grâce à des tunnels à empreintes installés plusieurs nuits consécutives dans un jardin ou dans un coin de nature de votre choix.
Cliquez ici pour lire la suite sur le site LPO.


Lire la suite de l'article Lire la suite de l'article

Publié le 08 juillet 2020 - Culture Nature.




03 juillet 2020 | Ecole buissonnière et crémaillère.

Centre Nhérisson Le temps des retrouvailles.

Vendredi 3 juillet 2020, vu l'engouement et l'intérêt qui ont porté sur les formations de soins sur les animaux sauvages, il a été décidé de faire cours sur l'herbe, de manière improvisée, pour suivre les règles sanitaires en vigueur toujours actuelles. C'est sous un soleil couchant que la seconde partie de soirée s'est terminée sous forme d'un cocktail dînatoire pour fêter la crémaillère du Centre de soins le Nhérisson.
Notons que les travaux au Centre de soins continuent, les volières prennent forme.


Formation au Centre Nhérisson Formation au Centre Nhérisson Formation au Centre Nhérisson Travaux au Centre Nhérisson Travaux au Centre Nhérisson Travaux au Centre Nhérisson

Article et photos de LG - Publié le 08 juillet 2020 - Culture Nature.




08 juin 2020 | Récit de vie | Birgit Töllner.

Culture Nature Récit Une minute de silence pour un Pic .

En passant par un petit bois situé dans une ville en Essonne, j'entendis des cris de Pics verts. De puissants cris de colère se mêlaient aux cris d'angoisse et de désespoir d'un juvénile. J'ai couru pour voir ce qui se passait. J'ai alors surpris une Corneille noire qui s'acharnait sur un Pic vert au sol. Dès qu'elle me vit, elle s'envola, laissant sa proie par terre.
J'étais intervenue dans une scène de prédation parfaitement naturelle : la Corneille avait certainement des oisillons affamés dans son nid. Les Corneilles étant des oiseaux plus grands que les autres, elles ne peuvent se contenter de chenilles et de vers, de temps en temps il leur faut un vrai repas.
Le « repas » était là, couché sur le côté. Sa nuque présentait des plaies, il y avait du sang et sa langue pendait. Je l'ai pris dans mes bras et il a appelé ses parents qui répondaient. Mais je ne pouvais pas le poser dans une branche, il était trop abîmé. La Corneille serait revenue pour en finir. Cela me paraissait trop brutal ... Je sentais la respiration forte du juvénile dans mes bras, mais ses cris s'affaiblissaient. Les parents ont fini par partir. Ils devaient s'occuper des frères et sœurs, également menacés ou bien encore bien au chaud dans leur loge.
J'ai donc emmené le Pic vert chez moi, posé sur une serviette, dans une cage couverte de draps pour lui permettre de se reposer dans un endroit au calme, pas trop froid. Il luttait, dormait, se réveillait. En attendant, je commençais à chercher une solution : des conseils sur un forum, prise de contact avec les responsables du futur centre de soins à Vert-le-Grand. Mais la respiration du jeune Pic faiblissait et il a fini par s'éteindre. Une femme sur un forum m'a conseillé de le déposer dehors, sans l'enterrer, pour qu'au moins d'autres animaux puissent s'en nourrir.
Je suis alors retournée dans le bois, avec, au fond du sac, le corps inanimé du Pic. A l'endroit, où tout s'était passé, jouaient des garçons d'une dizaine d'année. Je les salué, j'ai ralenti en espérant qu'ils allaient partir. Mais visiblement, ils étaient autant dérangés par ma présence que moi par la leur. Ils attendaient que je passe mon chemin. Je leur ai alors dit que j'allais faire quelque chose de bizarre et qu'il fallait que je leur explique.
J'ai raconté toute l'histoire, je leur ai montré le Pic. Ils étaient émus. On a cherché à comprendre pourquoi la langue était sortie. Ils m'ont trouvé de belles hypothèses. On a aussi parlé de la raison de cette langue bizarrement longue. En effet, le Pic vert creuse la terre et utilise sa langue pour attraper des fourmis. Après toutes ces explications, j'ai fini par poser le Pic par terre. D'autres copains arrivaient à vélo. Il a fallu réexpliquer aux nouveaux arrivants ce que l'on était en train de faire. Nous étions tous là, en cercle. Et d'un coup, l'un d'eux a dit : « Et si on faisait une minute de silence pour le Pic ? »

C'est ainsi que moi (54 ans) et neuf garçons, en shorts, des égratignures sur les genoux, avec les vélos jetés par terre, une sacoche accrochée dans un arbre, avons fait une minute de silence pour le Pic vert.
Au final, mon sauvetage raté, mon intervention maladroite, a au moins servi à avoir un échange touchant, un moment émouvant partagé avec la génération qui devra prendre les choses en mains après nous. Ces garçons là, m'ont redonné un peu d'espoir.



Sous bois

Récit de Birgit Töllner - Publié le 08 Juin 2020 - Culture Nature.




06 juin 2020 | Hectorine, Edgar et Constant.

Culture Nature Une nidification en bonne et due forme !...

La nuit est toujours propice aux visites inopinées, c’est ce que Constant, le chat, nous démontre en faisant son petit tour d’inspection au près de la cabane d’Hectorine.
A défaut de miauler à tue-tête, c’est plutôt le reniflement, sans conteste, qui se manifeste en curiosité et qui ne semble pas déranger notre petite hérissonne.
Edgar, toujours aussi opportun, fait une brève apparition, considérée comme une nouvelle tentative d’intrusion, mais qui se ravise en quittant ce lieu déjà bien occupé...
La nuit porte si bien conseil, qu’Hectorine prend la décision d’entretenir son coin de logis et d’y apporter le matériel nécessaire, parmi les herbes et la broussaille, pour la construction de son nid...




Article de LG - Publié le 06 Juin 2020 - Illustration sonore de la vidéo de Xavier Jeudon - Culture Nature.




30 mai 2020 | Début des travaux au Nhérisson.

Centre Nhérisson Travaux de juin 2020

. Le week-end du 6/7 juin ainsi que tous les week-ends de juin les travaux se poursuivent :
- construction de la volière de 6m x 4m (travaux de peinture, pose grillage et brise-vue).
- construction de 1 volières de 4m x 4m en kit (pose grillage et brise-vue).
- construction de la clôture coté Semardel (fouilles poteaux, peinture poteaux, fondations poteaux, préparation grillage).
- débrousaillage d'une partie du terrain (débrousailleuse à trouver).



Travail de débroussaillage Montage et mise en place d'une volière Montage et mise en place d'une volière Montage et mise en place d'une volière Montage et mise en place d'une volière

Article et photos de Stéphane Guétron - Réalisation Vidéo Xavier Jeudon - Publié le 30 mai 2020 - Culture Nature.




23 mai 2020 | Nettoyage de printemps.

SOS P'tites bêtes Nos jeunes partenaires de SOS P'tites Bêtes s'adonnent à un nettoyage de printemps, encourageons les !





SOS P'tites Bêtes - Publié le 23 mai 2020 - Culture Nature.




09 mai 2020 | Hectorine et Edgar.

Culture Nature Une nuit agitée !...

Edgar l’opportuniste, remarquable par sa tache blanche sur son pelage d’aiguilles, n’hésite pas à entrer dans la cabane d’Hectorine. Celle-ci, étant partie à la recherche de quelques victuailles en début de nuitée, a tout bonnement laissé son logis, sans garde.
Edgar examine ce nouvel endroit… qui lui semble confortable et bien entretenu. Hectorine sur le chemin du retour, tombe nez à nez dans l’entrée de sa cabane avec Edgar le nouveau maître de ces lieux ! Celle-ci surprise et quelque peu furieuse commence sa danse de mécontentement et vocifère de ses grognements…

Vous pouvez voir la 2nde vidéo d’Hectorine, depuis notre Chaîne Youtube en cliquant sur ce lien : Une nuit agitée !...


La cabane au fond du jardin Edgar l'oportuniste entre dans la cabane d'Hectorine Rencontre d'Hectorine et d'Edgar Hectorine toujours énervée de cette intrusion fortuite

Article de LG - Publié le 09 mai 2020 - Culture Nature.




04 mai 2020 | Millau. Retour à la nature pour les hérissons.

Millavois Le Centre de sauvegarde, qui n’accueille plus d’animaux depuis le 23 février, rend à la nature ses derniers pensionnaires. Notamment une douzaine de hérissons arrivés au Centre entre les mois de juillet et octobre alors qu’ils ne pesaient pas 100g.
Le Hérisson d’Europe, espèce omnivore, se reproduit de mars à octobre pour donner naissance à 2 portées par an de 2 à 7 jeunes. L’accueil des juvéniles en Centre est souvent causé par la mort de la mère sur les routes... Ce rôle incombe alors aux soigneurs et bénévoles de l’association (élevage au biberon, sevrage…) jusqu’à l’âge de l’émancipation à 8 semaines.
Les hérissons, ne pouvant pas survivre à l’hibernation si leur poids est inférieur à 600 g, sont gardés, nourris au Centre de sauvegarde jusqu’au printemps. Ces jeunes n’ayant jamais connu la nature, ils sont relâchés par système dit « du taquet », émancipation progressive des jeunes. L’équipe du CRSFSC se charge alors de trouver un habitat favorable pour l’espèce (beaucoup de gens proposent leur terrain) sans utilisation de produits toxiques dans leur jardin, loin des routes...

Pour lire la suite : Retour à la nature pour les hérissons



Article : Millau - Retour à la nature pour les hérissons Article : Millau - Retour à la nature pour les hérissons Article : Millau - Retour à la nature pour les hérissons Article : Millau - Retour à la nature pour les hérissons Article : Millau - Retour à la nature pour les hérissons

Article de Jean-Claude Austruy et l’équipe du CRSFS - Publié le 04 mai 2020.




30 avril 2020 | Le Centre Nhérisson à l’ouvrage.

Le Républicain L’ouverture d’un centre de soins pour les animaux sauvages est prévue le dimanche 24 mai.

Depuis de longs mois, l’association Culture Nature, basée à Ollainville, met sur le pied le Nhérisson, un centre de soins pour animaux sauvages. Ce dernier a trouvé refuge sur le site de la Semardel à Vert-le-Grand, et ouvrira officiellement le dimanche 24 mai. Un soulagement pour les bénévoles qui œuvrent toujours, malgré la période de confinement, pour soigner les animaux blessés.
« Le printemps est une des saisons pendant lesquelles les animaux se déplacent beaucoup : pour trouver un partenaire ou un gîte pour la nidification, et pour nourrir leurs jeunes, rappelle Nathalie Lacour, présidente de Culture Nature. Si les populations de différentes espèces d’oiseaux sont en augmentation du fait du confinement, il n’est pas certain que les mammifères profitent de cette situation. Des hérissons continuent à être écrasés sur les routes et de nombreux bébés sont amenés en centre de soins, blessés ou tués par les coupes-fils ou les débroussailleuses. »
Pour préserver ces petits mammifères, Nathalie Lacour donne ses recommandations à ceux qui disposent d’un jardin. « Évitez de faucher sous les haies, maintenez des zones d’ombre, des tas de feuilles ou de branchages dans vos jardins, ce sera une bonne action pour la faune sauvage », complète-t-elle.
Avant le confinement, Culture Nature, qui organise aussi des formations pour les soigneurs d’animaux sauvages autochtones de retour dès que possible, a travaillé sur les plans d’aménagement du Centre Nhérisson. En février, les bénévoles ont préparé le site pour pouvoir le clôturer et une petite équipe a rencontré le centre Apus Apuces (Loiret) pour bénéficier de leur expérience pour la construction de volières. M.C.


Article de MC du Républicain - Publié le 30 avril 2020.




27 avril 2020 | La nouvelle identité de Culture Nature.

Culture Nature Le 14 avril, nous avons sollicité sous forme d’un sondage nos adhérents afin qu’ils puissent choisir la nouvelle identité graphique de l’Association Culture Nature. Nous sommes heureux de vous présenter le résultat du sondage qui a recueilli la quasi-unanimité des votes.
Avec cette nouvelle image, l’association Culture Nature met en exergue son goût pour la modernité et sa volonté intrinsèque de protéger et de soigner les animaux de la faune sauvage. L’arbre symbolise la force, l’union autour d’un seul projet, la volonté d’être au plus proche de la Nature et de ses animaux. Les formes du logo sont harmonieuses et élégantes ce qui lui confère une présence toute particulière, fondée sur le soin et l’attention que Culture Nature apporte aux animaux et aux relations sociales envers tous ceux qui offrent de leur temps au bien-être du monde animal. La fraîcheur des couleurs souligne deux autres missions de Culture Nature, que sont la pédagogie et l’insertion sociale et professionnelle, toutes classes confondues.
Le Centre Nhérisson, profite de cette peau neuve pour voir son image évoluer également et ainsi être en accord parfait avec Culture Nature.
Encore merci à tous pour votre participation ! Cette nouvelle image viendra prochainement s’inscrire au sein du site de Culture Nature – qui va être mis à jour – ainsi que sur les divers supports employés…
L’équipe de Culture Nature.



Nouveau logo de Culture Nature Nouveau logo du Centre Nhérisson

Article de LG - Publié le 27 avril 2020 - Culture Nature.




17 avril 2020 | Hectorine, la petite hérissonne Dourdannaise.

Culture Nature Hectorine a été amenée à Culture Nature début décembre 2019 alors qu’elle ne pesait que 280g, ses chances de survie étaient nulles. Pendant la période hivernale, le Centre Nhérisson en a pris soin. Au début du printemps, le 14 Mars 2020, Hectorine a été récupérée et relâchée dans son environnement initial à Dourdan (91), elle pesait alors 980g.
Un petit logis lui avait été construit pour son retour. A son arrivée, le carton dans lequel elle avait passé une grande partie de l’hiver dans le centre Nhérisson, a été déposé dans l’espace couchage de sa nouvelle cabane. De la paille a été ajoutée dans sa cabane, ainsi que des gamelles d’eau et de croquettes…. Depuis, ses sorties nocturnes se suivent et ne ressemblent pas, car des surprises ne sont jamais attendues !...
Vous pouvez voir la 1ère vidéo d’Hectorine, depuis notre Chaîne Youtube en cliquant sur ce lien : Première sortie d'Hectorine



Hectorine au centre de soins Hectorine au centre de soins Cabane d'accueil dans son milieu naturel Intérieur de la cabane avec son carton pour les premières nuits Hectorine lors d'une sortie nocturne

Article de LG - Publié le 17 avril 2020 - Culture Nature.




29 mars 2020 | Des mésanges pour lutter contre les chenilles processionnaires.

Intensité Chartres parie sur les mésanges pour protéger ses pins ! Depuis 2017, la ville a installé 20 nichoirs destinés à accueillir des mésanges. L’oiseau est en effet le plus grand prédateur naturel de la chenille processionnaire. Ces insectes urticants très allergènes, détruisent les pins dans lesquels ils élisent domicile.
Un fléau pour les villes comme Chartres qui a donc décidé de densifier son réseau de nichoirs avec 22 nouveaux sites retenus cette année. 98% des nichoirs de la ville étaient occupés en 2019. cinq agents de la ville sont aussi mobilisés à la protection du patrimoine arboré de la ville.
Pour lire la suite sur le site : Des mésanges pour lutter contre les chenilles processionnaires



Pose d'un nichoir pour les mésanges sur un arbre

Article paru par Radio Intensité le Mercredi 29 janvier 2020.




15 mars 2020 | Chantier Haies des 7 et 14 mars 2020 au centre de soins.

Culture Nature La journée du 7 mars a été très productive et nous remercions les participants. Les photos jointes vous permettrons de constater le travail fait, les jardiniers et les jardinières. Nous avons en plus mangé le bon gâteau de Nathalie... Une autre journée sera prochainement à organiser pour la suite… Avant / Après la taille de la haie.



Nettoyage des lieux Nettoyage des lieux Nettoyage des lieux

Article de Stéphane Guétron - Publié le 14 mars 2020 - Culture Nature.




7 mars 2020 | Nous préparons les travaux !

Culture Nature Nous préparons les travaux du centre de soins pour la faune sauvage de vert-le-Grand, Le Nhérisson. Disposition, aménagement intérieur, positionnement des volières, tout doit être pensé au mieux pour accueillir nos petits protégés...
Vous pouvez voir la vidéo de Xavier, de cette présentation de chantier, depuis notre Chaîne Youtube en cliquant sur ce lien : Nous préparons les travaux !


Vue du site à amménager Analyse du plan d'encombrement et de la gestion de l'espace Présentation de l'espace, Jacques et Nathalie Relevée des cotations par Stéphane Construction en 3D du site pour la mise en place des éléments

Article de Stéphane Guétron - Publié le 7 mars 2020 - Culture Nature.







Evènements à venir.



2020 est l’année d’ouverture du Centre Nhérisson, centre de soins pour les animaux sauvages.



Centre Nherisson
24/05/20
Ouverture du Centre Nhérisson
|
Vert-le-Grand (Essonne)


Centre Nherisson
06/09/20
Forum des Associations - Adhésions
|
Ollainville (Essonne)


Centre Nherisson
05/12/20
06/12/20
Marché de Noël - Adhésions et ventes
|
Ollainville (Essonne)










Nos partenaires


OFB | Office Français de la Biodiversité


Semardel


SOS P'tites Bêtes


Essonne


Ollainville

Nos rendez-vous


Ouverture du Centre Nhérisson
le 24 mai 2020, Vert-le-Grand



Formation au Centre Nhérisson
le 03 juillet 2020, Vert-le-Grand



Formation Module 1
le 25 juillet 2020, Cheptainville



Forum des Associations
Le 6 septembre 2020, Ollainville



Marché de Noël
les 5 et 6 décembre 2020, Ollainville


Nos coordonnées